Samedi 29 Janvier 2022

Kapitalis, le portail d'informations sur la Tunisie et le Maghreb Arabe

Accueil | Tribune | Tunisie. Indemnisation des islamistes: une décision choquante et inappropriée

Tunisie. Indemnisation des islamistes: une décision choquante et inappropriée

30

juillet

2012

à 11:37

Ah le beau militantisme des islamistes! C’est probablement la première fois dans l’histoire que des militants politiques vont être ainsi enrichis pour leur action.

Par Rachid Barnat


La décision d’indemniser les militants islamistes emprisonnés sous Zaba, que s’apprête à prendre la Constituante sous l’impulsion du parti islamiste Ennahdha, est de celle que les Tunisiens devraient non seulement rejeter massivement mais qui devrait leur ouvrir définitivement les yeux.

Alors voilà le parti qui se présentait comme celui de la vertu et de la morale, qui voulait éliminer la corruption et garantir une gestion juste et efficace des deniers publics, ce que ses hommes ne cessent d’évoquer hypocritement dans leur formule «al hawkama errachia» (bonne gouvernance)!

Voilà ce parti qui n’hésite pas à se servir et à s’enrichir indûment sur le dos de tous les Tunisiens!

Belle morale en vérité!

Après avoir installé un gouvernement pléthorique de plus de 80 ministres avec, autour, des centaines de collaborateurs choisis parmi leurs proches et quelques fois des membres de leur famille; après s’être accordés des salaires mirobolants et choquants dans un contexte socioéconomique des plus dramatiques pour le pays; eux qui péroraient «l’honneur de servir le pays», mais qu’en réalité, ils monnaient au prix fort!

Voilà qu’Ennahdha va encore plus loin, en puisant dans les caisses de l’Etat pour enrichir ses amis au prétexte qu’ils ont milité et qu’ils en ont souffert!

C’est une décision très choquante et très coûteuse pour le budget de l’Etat, déjà mal en point.

Ah le beau militantisme des islamistes! C’est probablement la première fois dans l’histoire que des militants politiques vont être ainsi enrichis pour leur action.

Ainsi, ce n’est pas l’amour du pays ou de la religion qui les poussait, mais bien leur cupidité!

Hamma Hammami, qui a aussi milité et souffert, s’est dit choqué par cette décision parc qu’il est, lui, un militant authentique! Car on ne monnaie pas son militantisme!

Tunisiens ouvrez les yeux: voilà la morale des islamistes, voilà leur patriotisme !

Voilà comment ils se préoccupent des priorités du moment: le chômage des jeunes et des moins jeunes, l’aide aux régions défavorisées, aux investissements productifs, aux administrations essentielles comme l’éducation, la police , la justice!

Non, on se sert d’abord et la vie du pays, ses problèmes… ce sera  pour après!

C’est d’ailleurs une des dérives d’Ennahdha qui a conduit le ministre des Finances à démissionner en dénonçant, entre autres, cette décision.

Depuis le retour de Rached Ghannouchi, président d’Ennahdha, en Tunisie, on s’est largement interrogé sur l’origine des fonds du mouvement Ennahdha. Personne n’a voulu ou osé s’attaquer à cette question pourtant essentielle, car le financement des partis politiques fait également, de toute évidence, parti des conditions d’une véritable démocratie en mettant les partis sur un pied d’égalité et en ne tolérant aucune hégémonie par de l’argent sale venu d’ailleurs.

Vous avez dit moral ?

Face à de tels comportements si choquants, alors qu’il existe mille autres priorités dans l’intérêt du pays, ni Moncef Marzouki, président de la république provisoire, ni Mustapha Ben Jaâfar, président de l’Assemblée nationale constituante (Anc), ne s’opposent et n’élèvent une protestation solennelle; prouvant une fois de plus leur duplicité avec un parti dont ils nous juraient pourtant veiller à le «recadrer» s’il franchissait la ligne jaune.

Pauvre Tunisie tombée non pas du côté de la morale et de l’efficacité mais de celui de l’immoralité et de l’égoïsme entre les mains d’un parti qui se voulait le chantre de la moralité.

Articles du même auteur dans Kapitalis :

Pourquoi la «troïka» boude-t-elle les fêtes nationales tunisiennes?

Le wahhabisme manipule la religion pour mieux asservir les hommes

Mustapha Kamel Nabli: un procès stalinien en Tunisie

Tunisie. Moncef Marzouki ou le discours de… l’inaction

Tous les Tunisiens derrière Béji Caïd Essebsi

L’enseignement en Tunisie de mal en pis !

L’import-export selon les pétromonarchies arabes

Les Tunisiens et les barbouzes de l’Etat-Ennahdha

Tunisie. La «troïka» et sa drôle de conception de la liberté de la presse

     

Contact Pub

Si vous voulez communiquer sur Kapitalis.com veuillez nous envoyer un mail sur l'adresse suivante Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. . Notre équipe marketing se chargera de vous contacter. Consultez ici  nos dernières statistiques d'audience

leftAdresse: Résidence Omrane 11, Appartement D13 - El Gazella 2038 , Tunisie.
Tél - Fax: (+216)70.935.882 
Email: kapitalis.comCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Directeur : Ridha Kefi
Rédacteur en chef : Zohra Abid