Dimanche 18 Août 2019

Kapitalis, le portail d'informations sur la Tunisie et le Maghreb Arabe

Accueil | Société | Tunisie – Education: Le Bac blanc raconté par les élèves du Lycée de la rue Marseille

Tunisie – Education: Le Bac blanc raconté par les élèves du Lycée de la rue Marseille

8

mai

2013

à 19:52

eleves bac blanc 5 8

Les élèves tunisiens n'ont pas encore terminé les épreuves du «bac blanc», mais ils rêvent déjà de poursuivre leurs études supérieures à l'étranger. Ce n'est pas forcément une bonne nouvelle pour leur parents qui devraient casquer...

Par Yüsra N. M'hiri

Les examens du «bac blanc» (préparation du baccalauréat) ont commencé, aujourd'hui, à moins d'un mois de la session principale qui débutera le 5 juin. C'est avec l'épreuve de philosophie que le test grandeur nature a commencé.

L'année dernière 125.626 élèves ont passé l'examen national dont 56% de jeunes filles. Cette année, les prétendants au diplôme du baccalauréat sont estimés à 143.194.

L'épreuve de philosophie s'est terminée mercredi à midi. Kapitalis s'est rendu au lycée de la Rue de Marseille, afin de prendre la température de nos jeunes étudiants en herbe. Il n'y avait pas foule, la plupart des élèves ont quitté le lycée avant que les quatre heures ne se terminent. Les quelques élèves assidus présents à la sortie de l'examen semblent plutôt satisfaits. Trois sujets proposés: l'art, la morale et l'Etat. La plupart des élèves ont choisi ce dernier sujet, avec un texte à commenter parlant d'occupation, de résistance et de liberté. Peut-on nier l'ascendant des questions politiques en Tunisie depuis la révolte populaire du 17 décembre 2010 - 14 janvier 2011, qui a été portée par très fort sentiment patriotique solide, surtout chez les jeunes?

Les élèves de la section Lettres de ce lycée de la capitale auraient du mérite à réussir l'examen. D'une part, ils se sont plaints des différentes grèves qui ont eu lieu dans le pays, causant un retard dans le programme et nécessitant des cours de rattrapage pendant les vacances scolaires. De plus, ils ont été privés de deux mois de cours de philosophie, car ils n'avaient pas de professeurs en début d'année. Il a fallu donc qu'ils protestent en organisant un sit-in à l'intérieur de l'établissement pour que la direction leur en trouve un. «Et il a du mérite, car il a fallu rattraper le programme, et ce n'était pas facile. Le bâclage de certains chapitres était malheureusement nécessaire, car le facteur temps n'était pas en notre faveur. Mais le professeur y a mis du sien», explique Yosra.

Cette information n'a pu cependant être vérifiée auprès des responsables de l'établissement scolaire, qui n'étaient pas disponibles pour nous recevoir... Ils sont certainement occupés par l'organisation des épreuves.

Ce qui est, par contre, frappant c'est le nombre de ceux qui projettent continuer leurs études à l'étranger: 70% souhaitent quitter la Tunisie, indiquant que «les études à l'étranger sont plus prometteuses».

Pour rappel, le calendrier des étapes de l'examen national du baccalauréat pour cette année 2013 (session principale) s'établit comme suit:

- du 5 au 12 juin : examens de la session principale;

- le 22 juin : résultats de la session principale;

- du 24 au 28 juin : examens de la session de contrôle;

- 6 juillet : résultats de la session de contrôle.

Nous souhaitons à ces «piliers de la Tunisie de demain», la réussite au bac et, bien plus, un avenir radieux... dans leur pays.

     

Contact Pub

Si vous voulez communiquer sur Kapitalis.com veuillez nous envoyer un mail sur l'adresse suivante Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. . Notre équipe marketing se chargera de vous contacter. Consultez ici  nos dernières statistiques d'audience

leftAdresse: Résidence Omrane 11, Appartement D13 - El Gazella 2038 , Tunisie.
Tél - Fax: (+216)70.935.882 
Email: kapitalis.comCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Directeur : Ridha Kefi
Rédacteur en chef : Zohra Abid