Politique: Farhat Rajhi rejoint le Courant démocratique et le couple Abbou

9

mai

2015

à 15:08

Farhat Rajhi Attayar DemocratiFarhat Rajhi, ancien ministre de l’Intérieur, a rejoint, aujourd’hui, le Courant démocratique (Attayar Démocrati), parti dirigé par Mohamed Abbou.

C’est le parti lui-même qui a annoncé ce précieux renfort, dans un communiqué publié samedi 9 mai 2015, sans préciser le poste qui lui sera attribué.

Farhat Rajhi, ancien magistrat qui a rejoint le barreau, avait été nommé ministre de l’Intérieur au lendemain de la révolution de janvier 2011, poste qu’il a occupé pendant deux mois.

On lui reproche, aujourd’hui, d’avoir dissout les services de renseignement et l’appareil de la sûreté de l’Etat (alors appelée «police politique»).

Au prétextede «nettoyer l’appareil sécuritaire», il avait mis de hauts cadres sécuritaires à la retraite anticipée, commettant, au passage, quelques injustices.

Le 28 mars 2011, soit 2 mois après sa prise de fonction, Farhat Rajhi avait été démis par Fouad Mebazaa, ancien président de la République par intérim, sur proposition du Premier ministre provisoire de l’époque, Béji Caïd Essebsi.

Le Courant démocratique, dont les divergences avec le parti au pouvoir (Nidaa Tounes) ne sont plus à prouver, est l’un des plus virulents partis de l’opposition… Ses dirigeants, notamment Mohamed et Samia Abbou, n’ont jamais fait mystère de leur proximité avec certains agitateurs islamistes, comme le blogueur Yassine Ayari, ou les membres des Ligues de la protection de la révolution (LPR), milices islamistes violentes dissoutes en 2014 par une décision de justice.

Y. N. M.