Vendredi 23 Octobre 2020

Kapitalis, le portail d'informations sur la Tunisie et le Maghreb Arabe

Accueil | Politique | Caïd Essebsi appelle à la cohésion sociale pour sortir de la crise économique

Caïd Essebsi appelle à la cohésion sociale pour sortir de la crise économique

2

mai

2015

à 11:21

Beji Caid Essebsi à la célébration du 1er MaiLe Président de la République, Béji Caid Essebsi, a souligné la nécessité de renforcer la cohésion sociale pour vaincre le terrorisme et sortir de la crise économique.

Dans l’allocution qu’il a prononcée à la cérémonie officielle de célébration de la fête du travail, vendredi 1er mai 2015, au palais des congrès à Tunis, sur un fond de malaise social avec la multiplication des grèves et mouvements sociaux, M. Caid Essebsi a estimé que la situation dans le pays reste précaire et ne supporte pas les surenchères, appelant toutes les parties à prendre en considération cette conjoncture difficile et à reporter les mouvements de protestation jusqu'à ce que la situation soit plus stable.

«Malgré les mises en garde des experts et des économistes concernant les répercussions des augmentations salariales sur le déficit budgétaire, le gouvernement a accepté de procéder à des augmentations salariales pour renforcer la cohésion sociale, au moment où le pays est mobilisé dans la lutte contre le terrorisme», a-t-il affirmé.

Tout en réaffirmant l'engagement de l'Etat à respecter les libertés publiques et à préserver la paix sociale, le chef de l’Etat a mis aussi l'accent sur l'importance de restaurer la sécurité et d'instaurer un climat favorable à la relance des investissements, tant nationaux qu’étrangers, afin de créer des emplois pour les chômeurs, notamment dans les régions intérieures.

Revenant au thème de la réconciliation nationale, M. Caïd Essebsi a appelé de nouveau à «tourner la page du passé», par allusion à la dictature de Ben Ali, tout en précisant que cela devrait se faire dans le respect de la loi de la justice transitionnelle, qui ne peut être modifiée que par l'Assemblée des représentants du peuple (ARP).

Il laisse ainsi entendre que cette loi n’est pas sacrée et qu’elle pourrait être révisée si l’intérêt de la nation l’exige et qu’une majorité en faveur de cette révision se dessine au sein de l’Assemblée.

Voilà une nouvelle pierre dans la mare, qui ne manquera pas de susciter de nouvelles polémiques...

Par ailleurs, M. Caïd Essebsi a encouragé les hommes d'affaires à investir dans leur pays pour contribuer à la relance de l’économie, tout en admettant que des réformes fondamentales et structurelles restent à faire, notamment dans les secteurs financier, bancaire et fiscal.

Il a parlé aussi des projets de lois relatives au partenariat public et privé, à la concurrence et aux prix, qui devraient être adoptés rapidement par l’Assemblée.

Caid Essebsi à la célébration du 1er Mai

Le chef de l’Etat parlait en présence du chef du gouvernement Habib Essid, du président de l’Assemblée Mohamed Ennaceur, de Wided Bouchamaoui, présidente de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (Utica) et de Houcine Abassi, secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT).

I. B.

     

Contact Pub

Si vous voulez communiquer sur Kapitalis.com veuillez nous envoyer un mail sur l'adresse suivante Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. . Notre équipe marketing se chargera de vous contacter. Consultez ici  nos dernières statistiques d'audience

leftAdresse: Résidence Omrane 11, Appartement D13 - El Gazella 2038 , Tunisie.
Tél - Fax: (+216)70.935.882 
Email: kapitalis.comCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Directeur : Ridha Kefi
Rédacteur en chef : Zohra Abid