Présidentielle: Hamma Hammi dépose officiellement sa candidature (vidéo)

18

septembre

2014

à 14:02

Hamma-Hammami-devant-IsieHamma Hammami, porte-parole du Front populaire, a officiellement déposé sa candidature à la présidentielle auprès de l’Isie, ce jeudi 18 septembre 2014.

Hamma Hammami est arrivé au siège de l’Instance des élections (Isie) aux Berges du Lac de Tunis, ce matin vers 9 heures, accompagné de dirigeants de la coalition de gauche, notamment Ahmed Seddik, Mourad Amdouni, Riadh Ben Fadhl, et son épouse, l’avocate et militante des droits de l’homme, Radhia Nasraoui, qui le soutient dans son combat politique depuis 33 ans.

Hamma-Hammami-presente-son-dossier-de-candidature-a-la-presidence-

Hamma Hammami présente son dossier de candidature à la présidence, sous le tendre regard de son épouse Radhia Nasraoui. 

Un groupe de militants du Front populaire était là aussi pour l’accueillir en scandant des slogans partisans.

A l’âge de 62 ans, et au terme d’un parcours d’opposant ponctué par des procès et des incarcérations, Hamma Hammami, dont le parti est souvent placé à la 3e place en terme d’intentions de vote (après Nida Tounes et Ennahdha), a donc pu donc enfin porter sa candidature à la présidence. Ce qui, avant la révolution de janvier 2011 était quasiment impensable.

Hamma-Hammami-presente-sa-candidature-a-Isie

Le porte-parole du Front populaire entouré de ses partisans devant le siège de l'Isie après avoir déposé sa candidature pour la présidence.

Hamma Hammami a déclaré à Kapitalis qu’il était d’autant plus ému en accomplissant ce devoir national que le souvenir de Chokri Belaïd, Mohamed Brahmi, Mohamed Belmufti et Wajdi Ajlani (martyrs du Front populaire, assassinés après la révolution et sous le règne du parti islamiste Ennahdha, NDLR) était vivace dans son esprit. Il a aussi promis d’agir dans le droit fil de ses engagements de toujours «en vue de bâtir une Tunisie libre et démocratique».

Hamma Hammami a réuni 10.000 signatures de citoyens et celles de 11 élus soutenant sa candidature.

Y. N. M.