Le mariage très politique d’Intissar Ghannouchi (Vidéo)

4

août

2014

à 10:03

Rached-Ghannouchi-Mariage-IntissarIntissar, fille cadette de Rached  Ghannouchi, président d’Ennahdha, et Mouaffak, fils de feu Mohsen Kaâbi, ancien cadre de l’armée, se sont mariés, hier, dimanche 3 août 2014.

La cérémonie de signature du contrat de mariage s’est déroulée à la mosquée des Berges du Lac de Tunis.

Mouaffak Kaabi, membre du bureau d’Ennahdha à Paris, est le fils de Mohsen Kaâbi, décédé en janvier 2014, ancien professeur à l’académie militaire qui a été parmi les 244 militaires poursuivis dans «l’affaire Barraket Essahel» en 1991 pour tentative de putsch militaire islamiste.

Moncef-Marzouki-Mohsen-Kaabi

Moncef Marzouki exhibant l'uniforme de feu Mohsen Kaabi: Que ne ferait-il pas pour rester dans les bonnes grâces des islamistes?

Ce mariage apporte, a posteriori, la preuve que le groupe de «Barraket Essahel» était affilié sinon proche, très proche même, d’Ennahdha.

Plusieurs responsables politiques étaient présents à la cérémonie, notamment Moncef Marzouki, président provisoire de la république, Kamel Morjane, président du parti l’Initiative, Ali Larayedh, secrétaire général d’Ennahdha et ex-chef du gouvernement provisoire, son prédécesseur aux deux postes Hamadi Jebali, tous les membres du Conseil de la Choura d’Ennahdha.

Kamel-Morjane-au-mariage-de-Intissar-Ghannouchi

Kamel Morjane se plie au rituel des congratulations.

Commentaire goguenard de l’un des convives: «Maintenant, l’armée est garantie», par allusion à la déclaration de Rached Ghannouchi, s’adressant à un groupe de salafistes dans une vidéo fuitée en 2012, dans laquelle il affirmait que «l’armée n’était pas encore garantie».

Z. A.