Lundi 18 Décembre 2017

Kapitalis, le portail d'informations sur la Tunisie et le Maghreb Arabe

Accueil | Politique | Politique : Un député français: «La Tunisie, un phare démocratique pour la Méditerranée, l’Afrique et le Moyen-Orient»

Politique : Un député français: «La Tunisie, un phare démocratique pour la Méditerranée, l’Afrique et le Moyen-Orient»

27

janvier

2014

à 18:24

pouria amirshahi 1 27Le député français Pouria Amirshahi estime que la nouvelle République tunisienne est désormais «un Etat de Droit, consacrant la séparation des pouvoirs et la liberté de conscience parmi les libertés fondamentales.»

Dans un communiqué publié lundi 27 janvier, le député de la 9e circonscription des Français de l’Étranger, secrétaire de la Commission des Affaires étrangères et secrétaire national du Parti socialiste aux Transitions démocratiques et à la Francophonie, a indiqué que les constituants tunisiens, qui ont enfin rendu leur copie hier, ont répondu aux objectifs fixés par la Révolution.

«La longue attente, parfois le sentiment de temps perdu et de grande fragilité du processus, ne furent en réalité que la démonstration qu’en toute chose, décidément, la Tunisie fait office d’avant-garde. Malgré les inquiétudes, légitimes, nous avions raison de conserver la confiance intacte», note M. Amirshahi.

«La nouvelle République est désormais un Etat de droit, consacrant la séparation des pouvoirs et la liberté de conscience parmi les libertés fondamentales. Liberté d’opinion et d’expression, égalité des droits, principe de parité entre les femmes et les hommes dans les assemblées élues, prohibition de la torture physique et morale, imprescribilité des droits de l'Homme… la grande radicalité démocratique qu’ont porté les révolutionnaires tunisiens est désormais gravée dans le marbre de la Loi fondamentale», ajoute le député.

Selon lui, «l’originalité du processus tunisien doit surtout à la force des organisations de la société civile. Dans les périodes de doutes et de vives tensions, elles ont joué le rôle de garants du processus révolutionnaire, à l’instar du syndicat historique UGTT, mais aussi de la Ligue des droits de l'Homme, ou encore des avocats et du patronat.»

«L’annonce de la formation d’un nouveau gouvernement, en application de récents accords, atteste du succès du laboratoire politique tunisien», a encore précisé M. Amirshahi.

«Ce consensus national donne la force indispensable aux Tunisiens pour faire face aux immenses enjeux qui se posent à l’ensemble des peuples méditerranéens: entre le désordre libyen, la dérive égyptienne et la crise économique, il faudra aussi, et surtout, répondre à l’impératif de développement et d’émancipation porté par les jeunes», souligne, par ailleurs, le député français, ajoutant que «la réalisation des objectifs politiques de la révolution tunisienne n’est qu’une première étape vers des accomplissements économiques et sociaux, priorités communes des deux rives de la Méditerranée.»

Pouria Amirshahi est, également, président de l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris, France).

     

Contact Pub

Si vous voulez communiquer sur Kapitalis.com veuillez nous envoyer un mail sur l'adresse suivante Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. . Notre équipe marketing se chargera de vous contacter. Consultez ici  nos dernières statistiques d'audience

leftAdresse: Résidence Omrane 11, Appartement D13 - El Gazella 2038 , Tunisie.
Tél - Fax: (+216)70.935.882 
Email: kapitalis.comCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Directeur : Ridha Kefi
Rédacteur en chef : Zohra Abid