Dimanche 17 Février 2019

Kapitalis, le portail d'informations sur la Tunisie et le Maghreb Arabe

Accueil | Politique | Tunisie-Politique : Ghannouchi persiste et signe : «Les salafistes sont mes enfants»

Tunisie-Politique : Ghannouchi persiste et signe : «Les salafistes sont mes enfants»

20

mai

2013

à 19:19

rached ghannouchi 5 20Le président du mouvement Ennahdha Rached Ghannouchi a déclaré: «Oui, je considère tous les Tunisiens comme mes enfants, les salafistes et les non-salafistes, mais nous rejetons la violence. Tout ceux qui n'en font qu'à leur tête assumeront leur responsabilité».

M. Ghannouchi s'adressait ainsi, dans un entretien avec la radio Jawhara FM, à tous ceux qui ne cessent de rappeler ses précédentes déclarations à propos des salafistes, qualifiés tour-à-tour de «mes enfants», qui «me rappellent ma jeunesse» et «cherchent à promouvoir une nouvelle culture».

Pour justifier l'extrémisme religieux, M. Ghannouchi est revenu à sa rengaine: «C'est l'ex-président et le système de Bourguiba qui sont derrière le désert religieux qui a donné naissance à des groupes extrémistes religieux après la révolution».

Le laxisme des deux gouvernements nahdhaouis successifs (Hamadi Jebali et Ali Lârayedh) vis-à-vis des mouvements extrémistes religieux, considérés comme des réserves électorales et des instruments pour faire pression sur l'opposition et la société civile, n'y sont, bien sûr, pour rien! 

I. B.

     

Contact Pub

Si vous voulez communiquer sur Kapitalis.com veuillez nous envoyer un mail sur l'adresse suivante Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. . Notre équipe marketing se chargera de vous contacter. Consultez ici  nos dernières statistiques d'audience

leftAdresse: Résidence Omrane 11, Appartement D13 - El Gazella 2038 , Tunisie.
Tél - Fax: (+216)70.935.882 
Email: kapitalis.comCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Directeur : Ridha Kefi
Rédacteur en chef : Zohra Abid