Hammami accuse les autorités tunisiennes de complicité dans l'envoi de jihadistes en Syrie

25

mars

2013

à 16:33

hamma hammami9Selon Hamma Hammami, des personnalités turques et syriennes, en complicité avec les autorités tunisiennes, sont en train de recruter et d'envoyer des candidats tunisiens au jihad contre le régime Al-Assad.

 Le porte-parole du Front populaire, qui parlait aujourd'hui sur les ondes de Mosaïque FM, affirme détenir des informations impliquant des personnalités turques et syriennes dans le recrutement de jeunes tunisiens pour les expédier au jihad en Syrie et ailleurs avec le soutien des autorités tunisiennes.

«Il est vrai que la majorité des Tunisiens ne soutiennent pas Bachar Al-Assad, mais nos jeunes partent en Syrie pour faire une guerre qui n'est pas la leur», a affirmé Hamma Hammami.

Selon lui, «cette guerre a été conduite par l'Arabie saoudite et le Qatar pour la défense des intérêts d'Israël, des Etats Unis et de certains pays de l'Occident» et «les Tunisiens n'ont pas à s'ingérer dans les affaires syriennes».

Ce que Hamma Hammami dit à voix haute, une majorité de Tunisiens le pense à voix basse, après avoir vu le déploiement de prédicateurs wahhabites du Golfe appelant les jeunes tunisiens au jihad.

Z. A.