Dimanche 22 Octobre 2017

Kapitalis, le portail d'informations sur la Tunisie et le Maghreb Arabe

Accueil | Politique | Hamma Hammami appelle à suspendre le remboursement des dettes extérieures de la Tunisie

Hamma Hammami appelle à suspendre le remboursement des dettes extérieures de la Tunisie

25

mars

2013

à 13:57

Hamma HammamiLe Front populaire a appelé dimanche les autorités à suspendre pour trois ans le remboursement des dettes extérieures de la Tunisie à l'instar de la décision prise dans des pays comme l'Argentine, l'Islande ou l'Equateur.

«Nous demandons la suspension du remboursement et une audit des dettes extérieures pour déterminer les parties qui ont bénéficié des crédits. Le peuple tunisien a grand besoin aujourd'hui de ces fonds pour lutter contre le chômage et la cherté de la vie», a déclaré le porte-parole du Front populaire, Hammam Hammami, au cours d'une rencontre, dimanche, au Palais des congrès à Tunis, sous le thème : «La rencontre méditerranéenne pour lutter contre la dictature et l'endettement et pour défendre la souveraineté du peuple».

Plusieurs partis de gauche de Tunisie, des pays arabes, d'Europe et d'Amérique du sud ont assisté à cette manifestation. «L'endettement de la Tunisie a augmenté de 20% durant les deux dernières années», a affirmé M. Hammami, indiquant que le service de la dette a atteint cette année 4.280 MD alors que l'enveloppe réservée au développement s'élève à 5.300 MD.

M. Hammami a considéré que la question de l'endettement ne se pose pas uniquement pour la Tunisie et les pays du sud mais inquiète tout autant certains pays du nord à l'instar de la Grèce, l'Espagne, le Portugal et l'Italie.

«Les grandes forces financières dans le monde proposent des crédits pour aider les peuples mais aussi pour contrôler leur destin», a dit Hammami, qui cite que la Tunisie s'est endettée durant les 25 dernières années de 41 milliards de dinars et qu'elle en a remboursé à ce jour 48 milliards de dinars.

La Tunisie s'est trouvée, a-t-il dit, obligée de s'endetter encore plus pour pouvoir rembourser ses dettes avec d'importants taux d'intérêt, a-t-il expliqué, affirmant que ces efforts ont été déployés aux dépens du développement et de l'amélioration de la situation économique.

De son côté le représentant du Parti communiste libanais, Anouar Yassine, a appelé les pays arabes à déployer des efforts pour développer leurs économies, pour dévoiler les politiques adoptées par les instances financières internationales et pour dénoncer les conditions injustes et colonialistes qu'elles leur imposent.

Une campagne internationale avait été lancée à la suite de la chute des régimes de Ben Ali en Tunisie et Moubarak en Egypte pour la suspension immédiate du remboursement de la dette en s'appuyant sur la résolution du Parlement européen en date du 10 mai 2012 qui juge «odieuse la dette publique extérieure des pays d'Afrique du nord et du Proche- Orient».

Source : Tap.

     

Contact Pub

Si vous voulez communiquer sur Kapitalis.com veuillez nous envoyer un mail sur l'adresse suivante Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. . Notre équipe marketing se chargera de vous contacter. Consultez ici  nos dernières statistiques d'audience

leftAdresse: Résidence Omrane 11, Appartement D13 - El Gazella 2038 , Tunisie.
Tél - Fax: (+216)70.935.882 
Email: kapitalis.comCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Directeur : Ridha Kefi
Rédacteur en chef : Zohra Abid