Jeudi 21 Novembre 2019

Kapitalis, le portail d'informations sur la Tunisie et le Maghreb Arabe

Accueil | Politique | Bruxelles finance deux projets au profit de la femme et de l'enfant en Tunisie

Bruxelles finance deux projets au profit de la femme et de l'enfant en Tunisie

15

mars

2013

à 17:50

L'Union européenne poursuit son soutien au processus de réformes en Tunisie par l'annonce, aujourd'hui, à Tunis, de nouveaux projets de prévention de la violence fondée sur le genre et d'amélioration du système de justice juvénile.

 

Le Commissaire pour l'Elargissement et la Politique Européenne de Voisinage, Stefan Füle, premier représentant européen à visiter la Tunisie après la mise en place du nouveau gouvernement, a signé deux conventions de financement d'actions relatives à la prévention de la violence fondée sur le genre et au soutien à l'amélioration du système de justice juvénile en Tunisie.

«Ce ne sont là que deux des nombreux exemples de la manière dont l'Union européenne, en tant que partenaire engagé et fiable, tient ses promesses en Tunisie. Depuis le début de la révolution, nous avons déclaré notre volonté d'aider la Tunisie dans le processus de transformation en se concentrant sur la démocratisation, les réformes politiques et économiques afin que les citoyens perçoivent la différence, et c'est exactement ce que nous faisons», a dit le Commissaire Füle après la signature à la Délégation de l'UE en Tunisie.

Accompagnement des femmes victimes de violence

Le premier projet est une subvention de 550.000 € (1.100.000 dinars) visant à prévenir la violence fondée sur le genre et l'accompagnement des femmes victimes dans le nord-ouest tunisien, dans les gouvernorats du Kef, Jendouba et Béja, à travers la formation de conseillers pour préparer du personnel spécialisé à faire face à ce problème et à fournir un soutien juridique, psychologique et socio-médical aux victimes.

Ce projet, d'une durée de trois ans, devrait augmenter la prise de conscience à l'égard de la violence fondée sur le genre. Il veillera en outre à ce que les victimes aient un meilleur accès à une aide adéquate et à ce que le personnel qui devra y faire face soit mieux formé pour offrir des services juridiques, psychologiques et médicaux. Le programme sera mis en œuvre par l'Ong espagnole Fundación Cideal de Cooperación y Investigación), en partenariat avec l'Association Femmes et Citoyenneté (AFC) et l'Office national de la famille et population (Onfp)

Stefan Füle reçu par Béji Caïd Essebsi au siège de Nida Tounes.

Au niveau statistique le premier rapport sur la violence fondée sur le genre (VFG) en Tunisie, rendu publique par l'Onfp en mars 2012 révèlent qu'une femme sur deux a été victime de violences. Il indique, par ailleurs, une forte prévalence de la VFG dans la région du nord-ouest (47,7% des femmes enquêtées affirment avoir été victimes de violences).

Lutter contre la violence à l'égard des femmes c'est lutter contre une des violations les plus courantes et répandues des droits des femmes. La violence fondée sur le genre constitue une atteinte aux droits humains, au droit à la vie, à la sécurité, à la dignité, à l'intégrité physique qui doit être punie, elle constitue un obstacle à la pleine participation de la femme dans la société et au développement de la société.

Cette action, que l'on peut qualifier de pilote et pionnière, s'inscrit dans la continuité de la lutte menée par le mouvement féministe autonome tunisien en faveur de l'élimination de toutes les formes de violence à l'égard des femmes.

Afin de tenir compte de la dimension multi-facettes de ce phénomène, le projet propose une réponse coordonnée et multisectorielle basée sur les contraintes et opportunités locales. Il va offrir aux femmes trois espaces où leurs seront offerts une attention et un accompagnement adaptés au cas particulier de chacune. Au Kef, elles auront accès à des activités collectives de formation, dialogue et renforcement des compétences qui leur permettront d'améliorer leur confiance en elle, se récupérer et s'autonomiser.

Action relative à la justice juvénile

Le commissaire Füle a également signé un accord avec l'Unicef d'une valeur de 1,8 millions € (3,6 millions de dinars) couvrant la mise en œuvre de l'action relative à la justice juvénile dans le cadre du programme de coopération UE-Tunisie de soutien au secteur de la justice adopté l'an dernier.

Stefan Füle reçu par Houcine Abassi au siège de l'Ugtt.

Cet accord s'inscrit dans le cadre du Programme d'Appui à la Réforme de la Justice signé à Bruxelles, le 2 octobre 2012, entre l'UE et le gouvernement tunisien visant à renforcer l'Etat de droit et appuyer la transition démocratique à travers le soutien aux processus de réforme de la justice et du système pénitentiaire conformément aux normes européennes et internationales.

Cette action spécifique avec l'Unicef vise à assurer la protection des jeunes délinquants et à leur fournir un soutien au cours des procédures judiciaires et de leur détention jusqu'à leur réinsertion dans la société, et fait partie d'un vaste programme visant à renforcer l'indépendance et le professionnalisme dans le secteur de la justice.

Ce projet d'appui à l'amélioration du système de la justice juvénile vise à ce que les enfants en conflit avec la loi bénéficient d'un système de justice efficace et respectueux de leurs droits en vue de réduire la récidive et garantir leur intégration sociale. Il est prévu qu'en moyenne par an 12.000 enfants bénéficient de ce projet qui s'étalera sur 3 ans.

Le partenaire principal du projet est le ministère de la Justice en collaboration avec les autres intervenants concernés tels que les ministères de l'Intérieur, des Affaires sociales, des Affaires de la femme et de la famille, de l'Education, de la Formation professionnelle et de l'Emploi, les associations locales, les centres de recherche et les universités

Source : communiqué.

     

Contact Pub

Si vous voulez communiquer sur Kapitalis.com veuillez nous envoyer un mail sur l'adresse suivante Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. . Notre équipe marketing se chargera de vous contacter. Consultez ici  nos dernières statistiques d'audience

leftAdresse: Résidence Omrane 11, Appartement D13 - El Gazella 2038 , Tunisie.
Tél - Fax: (+216)70.935.882 
Email: kapitalis.comCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Directeur : Ridha Kefi
Rédacteur en chef : Zohra Abid