Menu Style

Cpanel

Samedi 19 Avril 2014

Kapitalis.com | Actualités Tunisie, news Tunisie

Accueil | Politique | Tunisie : Un député d'Ennahdha rend hommage aux assassins de Lotfi Nagdh

Tunisie : Un député d'Ennahdha rend hommage aux assassins de Lotfi Nagdh

31

janvier

2013

à 17:24

Ali Fares EnnahdhaLe député d'Ennahdha Ali Fares appelle à la libération des personnes impliquées dans le meurtre de Lotfi Naqdh, 18 octobre dernier à Tataouine, à leur rendre hommage et même à les dédommager. Vidéo. 

 

Selon le député, il s'agit d'une erreur monumentale commise par les autorités. «Car ces gens-là sont des ''lions'' ayant bien conduit la révolution et continuent de défendre ses principes en cherchant à assainir l'administration», a-t-il lancé hier lors de la séance plénière de l'Assemblée nationale constituante (Anc). Et d'ajouter, sans craindre le ridicule, que «ces gens-là sont sortis massivement dans la rue pour la noble cause de la révolution et, au lieu de leur rendre hommage, on les a incarcérés. Ce jour-là, la moitié de Tataouine (hommes et femmes, partisans d'Ennahdha et du CpR ainsi que des syndicalistes et des associations) a été mobilisée pour protéger la révolution. Cherche-t-on aujourd'hui à incarcérer toute une région?», a-t-il plaidé.

Selon le député nahdhaoui, il est aujourd'hui impératif de libérer ces hommes et de les dédommager pour leur séjour en prison.

Le 18 octobre dernier, Lotfi Nagdh, président de l'Union régionale des agriculteurs de Tataouine et coordinateur de Nida Tounes a été lynché jusqu'à la mort par des membres des Ligues de la protection de la révolution (LPR), conduits par des partisans d'Ennahdha et du CpR.

La semaine dernière, le rapport de l'autopsie sur le corps de feu Lotfi Naqdh a confirmé son meurtre par lynchage documenté par des vidéos. Le responsable du bureau des LPR à Tatouine, Said Chebli, est parmi les personnes impliquées dans cet assassinat et il est actuellement en prison.

Plusieurs partis de l'opposition, les défenseurs des droits de l'homme et la société civile multiplient les appels pour la dissolution des LPR, des milices proches d'Ennahdha, parti au pouvoir, et dont un grand nombre sont d'anciens membres du Rcd, l'ancien parti au pouvoir.

Z. A.

Vidéo. 

   
leftAdresse: 05 rue Medhat Pacha résidence SINDIBED II Bureau 8. 1001 Tunis
Tél: (00216) 71 245 906
Fax: (00216) 71 245 907
Email: info[at]kapitalis.com
Directeur : Ridha Kefi
Rédacteur en chef : Zohra Abid

Contact Pub

Si vous voulez communiquer sur Kapitalis.com veuillez nous envoyer un mail sur l'adresse suivante Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. . Notre équipe marketing se chargera de vous contacter. Consultez ici  nos dernières statistiques d'audience