Mardi 19 Octobre 2021

Kapitalis, le portail d'informations sur la Tunisie et le Maghreb Arabe

Accueil | Politique | Tunisie : Le Front populaire mobilise ses troupes pour la réussite de la grève générale du 13 décembre

Tunisie : Le Front populaire mobilise ses troupes pour la réussite de la grève générale du 13 décembre

9

décembre

2012

à 22:39

Tunisie : Le Front populaire mobilise ses troupes pour a réussite de la grève générale du 13 décembreCe n'est pas un scoop; c'était même prévisible: le Front populaire soutient la grève générale décidée par l'Union générale des travailleurs tunisiens (Ugtt) pour le 13 décembre prochain et mobilise ses troupes pour la faire réussir.

 

C'est Hamma Hammami, porte-parole du Front, qui l'a annoncé, au cours d'un meeting populaire organisé, dimanche, par la Coordination régionale du Front populaire à Sfax.

M. Hammami, qui n'a pas apprécié (c'est un euphémisme) les attaques des dirigeants du parti islamiste Ennahdha (au pouvoir) contre le Front populaire exprimées, accusé d'avoir fomenté les récentes agitations sociales à Siliana, a affirmé que «les attaques perpétrées contre le siège de l'Ugtt», mardi dernier, par les Ligues de protection de la révolution, proches (et au service) d'Ennahdha, comme «une atteinte à la liberté, à l'indépendance et au projet démocratique en Tunisie».

Pour un «gouvernement de crise»

«Le Front populaire plaide pour la mise en place d'''un gouvernement de crise'' composé d'un nombre réduit de personnes reconnues par leur compétence», soulignant dans ce contexte, que «l'échec du gouvernement et son incapacité à répondre aux revendications du peuple ne met pas en doute sa légitimité».

Le porte-parole, a appelé le gouvernement à présenter des excuses aux habitants de Siliana et à reconnaitre l'Ugtt en tant qu'«organisation syndicale prestigieuse», outre la dissolution des «ligues de protection de la révolution» qui, selon lui, «protègent le gouvernement et le parti Ennahdha». «L'extrémisme se définit comme étant la négation de la démocratie, des droits et des libertés», a-t-il dit.

Un nombre de dirigeants du Front populaire ont pris la parole tels que Chokri Belaid, secrétaire général du Mouvement des patriotes démocrates unifié et dirigeant du Front populaire, Othman Belhaj Amor (secrétaire général du parti Baâth), Jamel Lazhar (porte-parole du Parti national socialiste révolutionnaire), Abdennasser Layouni (indépendant), Abdelatif Baili (Parti démocrate socialiste), qui ont souligné que le Front populaire a pour mission d'unifier le peuple tunisien et «se mobilisera pour faire réussir la grève générale programmée pour le 13 décembre prochain».

A noter que, la coordination régionale du Front populaire de Sfax est composée de plusieurs partis politiques de gauche, des nationalistes arabes et des indépendants. Il s'agit du Parti des patriotes démocrates unifié, du Parti des travailleurs, du Parti national socialiste révolutionnaire, de la Ligue de la gauche ouvrière, du Front populaire unioniste et des personnalités indépendantes.

I. B. (avec Tap).

     

Contact Pub

Si vous voulez communiquer sur Kapitalis.com veuillez nous envoyer un mail sur l'adresse suivante Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. . Notre équipe marketing se chargera de vous contacter. Consultez ici  nos dernières statistiques d'audience

leftAdresse: Résidence Omrane 11, Appartement D13 - El Gazella 2038 , Tunisie.
Tél - Fax: (+216)70.935.882 
Email: kapitalis.comCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Directeur : Ridha Kefi
Rédacteur en chef : Zohra Abid