Le Forum mondial de la démocratie s’ouvre à Strasbourg sans Moncef Marzouki

8

octobre

2012

à 11:40


forum123321Le Forum mondial de la démocratie s’est ouvert, lundi matin,  à Strasbourg (France), marqué par le faux bond de dernière minute du président tunisien Moncef Marzouki.

Contacté par Kapitalis, Adnane Mansar, porte parole de la présidence de la république, présent à ce forum, a indiqué que "le Conseil de l'Europe a été prévenu il y a plusieurs jours de l'annulation de Moncef Marzouki pour pouvoir coordonner le suivi de ses dernières visites et notamment celle de Malte. Ce suivi a été jugé plus important que ce Forum".

A Malte, M. Marzouki a assisté au sommet des chefs d'Etat de l'ensemble ''5+5'' qui réunit les pays des rives nord et sud de la Méditerranée occidentale.

L’objectif du premier Forum mondial de la démocratie, qui se poursuit toute cette semaine, est de dégager des pistes nouvelles d’action pour renforcer la démocratie dans le monde grâce au dialogue et à l’échange d’expériences.

Le Forum, qui a été ouvert par le secrétaire général des Nations-Unies, le Coréen Ban Ki-moon, en compagnie de la Yéménite Tawakkol Karman, Prix Nobel de la Paix 2011, devait initialement voire la présence du  président tunisien Moncef Marzouki pour l’ouverture officielle, mais ce dernier a déprogrammé tardivement pour, officiellement, des soucis d’agenda.

Ce Forum qui regroupe environ un millier de participants verra la présence de chefs d’Etat et de gouvernement dont notamment le Premier ministre marocain Abdelilah Benkirane.

Wajdi Khalifa, correspondant à Bruxelles