Lundi 28 Septembre 2020

Kapitalis, le portail d'informations sur la Tunisie et le Maghreb Arabe

Accueil | Media | ‘‘Charia-Hebdo’’: un coup de pub pour faire résonner la caisse ?

‘‘Charia-Hebdo’’: un coup de pub pour faire résonner la caisse ?

3

novembre

2011

à 07:31

Encore une fois ‘‘Charlie Hebdo’’ frappe un grand coup médiatique et commercial. La droite, qui avait jusque-là grise mine, peut remonter dans les sondages. Les musulmans font vendre…
Haykel Ezzeddine, Genève


Une «Une» avec la caricature du prophète Mohamed hilare, qui déclare : «100 coups de fouet si vous n’êtes pas morts de rire», une page «Charia madame», un éditorial au vitriol, une double page centrale intitulée «La Charia molle» et une caricature du prophète Mohamed à la dernière page qui s’adresse aux lecteurs en disant : «Oui, l’islam est compatible avec l’humour» sont censés faire de ce dernier numéro de l’hebdomadaire satirique français ‘‘Charlie-Hebdo’’, un brûlot ! Pari gagné !

Le prophète Mohamed «rédacteur en chef» de l’hebdomadaire satirique le plus irrévérencieux de France rebaptisé à l’occasion “Charia Hebdo”. Et alors ?

Apparemment ça n’a pas plu à tout le monde puisque le siège dudit journal a été victime d’un incendie criminel et son site internet piraté. Tout ceci s’est déroulé mercredi peu avant l’aube avant la sortie du journal et sa diffusion dans les kiosques.

Actes criminels et bêtes puisque les auteurs de ce double méfait n’ont même pas attendu pour lire le contenu avant de réagir de la sorte ! Mais d’abord qui sont-ils ? La police française a-t-elle les preuves qu’il s’agisse bien d’extrémistes musulmans ? Cela est très probable, en est-on vraiment sûrs ?

Un numéro bientôt épuisé !

Quoi qu’il en soit, l’auteur de ces lignes a dû faire plusieurs kiosques à journaux, mercredi matin, à Genève, pour trouver un exemplaire. On devrait s’attendre à une rupture de stock après quelques heures, qui serait certainement suivie d’une réimpression. Un sacré coup médiatique (et commercial) pour ce journal qui a défrayé la chronique en 2006 suite à la reproduction des caricatures du prophète Mohamed parues dans un journal danois. Ce numéro imprimé à 160.000 exemplaires, soit 20.000 de plus que d’habitude, a nécessité deux réimpressions pour atteindre 400.000 exemplaires vendus ! Oui le prophète Mohamed fait vendre ! Et depuis mercredi matin, Charb, le directeur de la rédaction de ‘‘Charlie-Hebdo’’ n’arrête pas d’enchaîner les interviews avec les grands médias... de la publicité gratuite, c’est également bon pour les ventes. Et merci à Claude Guéant, ministre français de l’Intérieur, qui a cru pouvoir affirmer, avant même que l’enquête ne livre ses secrets : «C’est un attentat». De quoi alimenter la peur – qui, on le sait, fait monter la droite dans les sondages – et augmenter le prochain tirage du canard.

Le seul mystère qui reste à élucider est le suivant : l’actuelle édition de ‘‘Charlie Hebdo’’ réalisée par les journalistes maison avec Mohamed en tant que «rédacteur en chef» dépassera-t-elle en nombre d’exemplaires celle qui a reproduit les caricatures danoises du même Mohamed en 2006 ?

Du remplissage !

J’ai lu d’un seul trait les articles et regardé avec un regard amusé les caricatures concernant «la Charia», Ennahdha, les Tunisiens et, à un degré moindre, les Libyens. Ce que certains prennent pour une provocation n’est qu’un pétard mouillé qui ne mérite aucunement tout ce raffut et cette violence gratuite, si tant est que l’on apporte la preuve qu’elle a été le fait de quelque fondamentaliste musulman.

A part l’éditorial écrit au vitriol et «signé» par le prophète Mohamed, il n’y a vraiment pas d’envolée lyrique. Un remplissage qui brille par un manque d’imagination. Je trouve même que les caricatures ne sont pas assez corrosives comme il est d’usage chaque semaine dans ‘‘Charlie-Hebdo’’. Retenue ? Autocensure ? Peur de trop choquer ? Suis-je blasé au point de ne pas adhérer à l’humour minimaliste de ce mercredi ? Une seule fois les dessinateurs de ‘‘Charlie-Hebdo’’ ont pu me soutirer un sourire. Dans l’éditorial, j’ai relevé cette phrase à double sens : «Comment les Tunisiens, ces petits prétentiards qui se prennent pour le peuple le plus “évolué” du monde arabe, au prétexte que leurs bonnes femmes ont le droit de pisser debout, ont-ils pu se faire niquer aussi facilement. (“Evolué”, pour eux, ça veut dire occidentalisé !)”. Ça n’empêche, ces mêmes bonnes femmes tunisiennes qui pissent debout ont acquis des droits avant même leurs semblables occidentales comme l’avortement ou le droit de vote.

Peut-on rire de tout ?

Cette énième affaire ajoutera une ligne supplémentaire dans le descriptif de Wikipédia sur ‘‘Charlie-Hebdo’’, générera un surcroit de bénéfice pour le journal et donnera l’occasion aux intellectuels français de débattre une fois de plus sur l’islam, la charia et l’imperméabilité des musulmans à l’humour ! On ameutera les experts qui diront, pour la millionième fois, que chez les musulmans, intégristes ou pas, il y a des tabous difficiles à dépasser et la personnification du prophète Mohamed sous forme de caricature constitue l’élément le plus sacrilège. D’autres se poseront la question, pour la millionième fois : peut-on rire de tout ? Jusqu’au prochain scandale…

     

Contact Pub

Si vous voulez communiquer sur Kapitalis.com veuillez nous envoyer un mail sur l'adresse suivante Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. . Notre équipe marketing se chargera de vous contacter. Consultez ici  nos dernières statistiques d'audience

leftAdresse: Résidence Omrane 11, Appartement D13 - El Gazella 2038 , Tunisie.
Tél - Fax: (+216)70.935.882 
Email: kapitalis.comCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Directeur : Ridha Kefi
Rédacteur en chef : Zohra Abid