Libye : Les islamistes poursuivent la chasse aux journalistes

23

avril

2015

à 14:10

Miftah KotraniMiftah Kotrani, journaliste et directeur de la société Lanouar d’information et de diffusion, a été tué par balle, hier soir, à son bureau, à Benghazi, à l’est du pays.

La victime, qui n’a jamais ménagé ses critiques aux islamistes, a reçu 2 balles à la tête. Il a été retrouvé dans son bureau à l’est de Benghazi, gisant dans une mare de sang. Il aurait été tué par des milices islamistes, qui ont souvent pris pour cible les journalistes, qui ne partagent pas leurs vues.

Parmi les journalistes assassinés par ces milices, on citera:

- Azzeddine Koussad, présentateur à la télévision Libya Al-Hurra, tué en août 2013 de plusieurs balles par des inconnus qui ont ouvert le feu sur lui alors qu’il se trouvait dans sa voiture stationnée près d’une banque du sang à Benghazi;

- Miftah Bouzid, 50 ans, rédacteur en chef de ‘‘Burniq’’, un journal bihebdomadaire, tué le 26 mai 2014 par des inconnus, alors qu’il conduisait sa voiture au centre-ville de Benghazi;

- Nassib Miloud Korfana, égorgée chez elle, dans la ville de Sebha, à la lisière du Sahara, le 29 mai 2014;

- Tawfiq Faraj Ben Saoud (18 ans), tué par balle, dans la soirée du 19 septembre 2014, à Benghazi.

Z. A.

Illustration: Miftah Kotrani.