Menu Style

Cpanel

Lundi 28 Juillet 2014

Kapitalis.com | Actualités Tunisie, news Tunisie

Accueil | Media | Maya Ksouri, la «Chuck Norris» de la télévision tunisienne

Maya Ksouri, la «Chuck Norris» de la télévision tunisienne

31

mai

2013

à 13:22

maya ksouri 5 31

La chroniqueuse de ''Klem Ennas'' sur Ettounissia TV ne fait pas l'unanimité. Et ce ne sont pas seulement ses victimes qui se plaignent de ses coups de griffes. Les internautes s'amusent aujourd'hui à lui faire son portrait. L'arroseuse arrosée...

Par Yüsra N. M'hiri

Maya Ksouri, avocate de formation, est la chroniqueuse qui, chaque dimanche, dresse des portraits au vitriol aux invités de l'émission ''Klem Ennas'' sur Ettounissia TV. Avec son tempérament de lionne, elle transforme l'art de l'interview en un véritable combat de catch où tous les coups sont permis. Ce qui est assez inédit à la télévision tunisienne, jusque là conventionnelle, feutrée et lisse.

Avec une hargne impitoyable, cette charmante dame «déshabille» les invités et semble prendre plaisir à écorner leur image. Sadique? Un peu tout de même, au goût de beaucoup qui se surprennent à s'apitoyer sur le sort de ses «victimes».

«Je te connais mieux que toi-même»

Le métier de portraitiste n'est pas un exercice facile, car il faut brosser un portrait qui soit véridique, ou en tout cas, le plus proche de la réalité, quitte à souligner les aspects les moins avenants du personnage ou à le critiquer, mais tout en évitant l'attaque personnelle ou gratuitement méchante. C'est comme un détective, être indiscret par excellence, qui révèle des informations croustillantes sur l'invité, où rebondit sur les éventuelles incohérences de ses paroles (à la façon des Eric Zemmour et Eric Naulleau, ex-chroniqueurs de l'émission '' on n'est pas couché'' sur France 2).

Notre Maya nationale, jolie, raffinée, cultivée, à l'arabe et au français faciles, s'adonne à cet exercice de «je te connais mieux que toi-même» avec des célébrités, hommes politiques, chanteurs, journalistes... et elle semble y prendre un plaisir fou. Pour preuve : ses yeux qui pétillent et son sourire qui devient carnassier lorsqu'elle prend l'invité en défaut.

Au début de ses apparitions à la télévision, Maya a beaucoup séduit le public, car elle dégageait une grande assurance, faisait preuve d'un courage inébranlable et montrait une certaine aisance dans la critique – les Tunisiens préfèrent faire des compliments en face de leurs interlocuteurs et les dénigrer dès qu'ils tournent le dos – qui, très souvent, mettait les invités mal à l'aise... au grand plaisir des téléspectateurs.

Mais, au fil des émissions et des invités, une certaine lassitude s'est installée. D'abord, parce que Maya, ayant peut-être trop pris confiance en elle (est-ce un défaut?), a accéléré la cadence et endossé le rôle du procureur suprême («J'ai tout vu, tout lu, tout vécu... moi je, moi je...») Dans ses critiques, elle frôle des fois l'agressivité gratuite, par le ton qu'elle utilise ou la hauteur et le volume de sa voix. Cela transparait également à travers ses gesticulations qui s'accélèrent et paraissent enfiévrées. L'assurance cède alors la place à l'incertitude et à la perplexité. Ce que trahissent ses questions de plus en plus vagues et ses tirades interminables et emberlificotées. Maya sait beaucoup mieux parler qu'écouter. Elle préfère d'ailleurs s'écouter elle-même. Ce qui est parfois énervant, et pas seulement pour les invités. Les téléspectateurs, pourtant à l'affût des éventuels clashes, se sentent, eux aussi, mal à l'aise.

maya ksouri 5 31 2

A l'école, c'est le professeur qui devait lever la main pour parler à Maya Ksouri.

Portrait de Maya par ses détracteurs

Leurs avis sur Maya restent cependant partagés : certains saluent son travail et l'encouragent vivement à continuer : «Ce rôle, Maya le fait à merveille d'où l'agacement quasi général de ceux qui se font dresser des portraits par elle», lit-on dans un article faisant son éloge sur ''Webdo''. D'autres préfèrent la tourner en dérision et lui demandent de prendre un peu de recul. Sur les réseaux sociaux, on lui reproche un manque d'humilité, et, au fil des commentaires, un petit portrait de Maya a été brossé, en voici quelques pépites:

- Maya Ksouri mesure son pouls sur l'échelle de Richter.

- Maya Ksouri a déjà compté jusqu'à l'infini. Deux fois.

- A l'école, c'est le professeur qui devait lever la main pour parler à Maya Ksouri.

- Certaines personnes portent un pyjama Superman. Superman porte un pyjama Maya Ksouri.

- Maya Ksouri ne se mouille pas, c'est l'eau qui se Maya Ksouri.

- Quand Google ne trouve pas quelque chose, il demande à Maya Ksouri.

- Maya Ksouri peut supprimer la corbeille.

- Quand Maya Ksouri se présente à un entretien d'embauche, c'est Maya Ksouri qui pose les questions.

Cette critique «virtuelle», sous forme de petites phrases où la tendresse se mêle à l'agacement, n'affectera certainement pas notre chroniqueuse, mais Maya, qui est une femme intelligente, saura en tirer quelques leçons pour mieux soigner ses apparitions, doser ses attaques et raccourcir ses interventions.

   
leftAdresse: 05 rue Medhat Pacha résidence SINDIBED II Bureau 8. 1001 Tunis
Tél: (00216) 71 245 906
Fax: (00216) 71 245 907
Email: info[at]kapitalis.com
Directeur : Ridha Kefi
Rédacteur en chef : Zohra Abid

Contact Pub

Si vous voulez communiquer sur Kapitalis.com veuillez nous envoyer un mail sur l'adresse suivante Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. . Notre équipe marketing se chargera de vous contacter. Consultez ici  nos dernières statistiques d'audience