Tunisie. Lotfi Zitoun pousse ses pions dans les médias tunisiens

7

août

2012

à 13:45

Lotfi Touati, rédacteur en chef adjoint au journal Le Quotidien, va prendre le poste très convoité de Pdg de Dar Essabah, dont l’Etat détient 80% du capital. Et ce n’est pas une blague!


L’information a été confirmée par l’intéressé lui-même à certains de ses collègues. Il doit cependant négocier les termes de son départ de Dar Al Anwar, qui est un groupe privé.

Lotfi Touati s’est distingué, depuis qu’Ennahdha est au pouvoir, par un positionnement pro-islamiste. Son activisme pro-Ennahdha sur les réseaux sociaux n’a pas échappé à ses collègues qui y ont vu un appel du pied en direction du parti islamiste au pouvoir et une… demande d’emploi.

Selon nos sources, la candidature de Lotfi Touati a été proposée par Lotfi Zitoun, conseiller politique du chef du gouvernement en charge aussi du dossier de l’information, en somme le Abdelwaheb Abdallah de l’actuel gouvernement, qui est en train de pousser ses pions et d’imposer sa mainmise sur les médias du pays.

Dar Essabah, groupe de presse fondé par feu Habib Cheikhrouhou, avait été racheté, en 2008, par Sakher El Materi, gendre de l'ex-président Ben Ali, en fuite actuellement au Qatar, qui en avait acquis 80% en prenant possession des parts de certains héritiers du fondateur.

Ce sont ces parts qui ont été confisquées par l'Etat au lendemain de la révolution du 14 janvier 2011.

Les 20% restants appartiennent encore à l'un des héritiers: Raouf Cheikhrouhou. Ce dernier, qui siège encore, légalement, au conseil d'administration du groupe, a-t-il été consulté et a-t-il donné son accord pour cette nomination?

I. B.