Tunisie. Faïza Kéfi rempile à la tête de la Cour des Comptes

15

juillet

2010

à 09:54

Un décret n° 2010-1667 du 5 juillet 2010 annonce que Mme Faïza Kéfi, le premier président de la Cour des comptes, est maintenue en activité pour une période d’une année, à compter du 1er août 2010.



Diplômée en droit et sciences économiques, Faïza Kéfi avait adhéré au Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD) au lendemain de l’arrivée du Président Zine El Abidine Ben Ali au pouvoir, en 1987. Elle a ensuite présidé l’Union nationale des femmes tunisiennes (Unft) jusqu’à sa nomination, en 1999, à la tête du ministère de l’Environnement, puis à celui de la Formation et de l’Emploi. Elle a également été ambassadeur de Tunisie en France entre 2001 et 2003. Avant d’être nommée premier président de la Cour des Comptes.
Le 6 juillet, Mme Kéfi a présenté au chef de l’Etat le 25e rapport annuel de cette institution qui comprend les résultats de ses opérations de contrôle réalisées au cours de l’année judiciaire 2008/2009 et la déclaration générale de conformité des comptes ainsi que le 21e rapport annuel de la Cour de discipline financière.