Tunisie-Economie: Réforme fiscale et révision des taux d'imposition

1

juillet

2013

à 11:52

impot 7 1Des experts fiscaux ont préconisé, au cours d'un séminaire, samedi à Sousse, la réduction des taux d'impôts sur les entreprises et sur le revenu des personnes physiques aux alentours de 20%, à l'instar des pays partenaires de la Tunisie.

Lors d'un séminaire, organisé samedi à Sousse, sur «les axes de la réforme fiscale», organisé par la commission des affaires fiscales à l'Union tunisienne de l'industrie, du commerce et de l'artisanat (Utica), des experts ont recommandé la réduction de la TVA et des impôts sur le chiffre d'affaires, appelant à faciliter les mécanismes de remboursement et de retenue à la source.

Ils ont également appelé à la simplification et au regroupement des textes législatifs dans un seul code, recommandant la mise en place d'un guide de bonnes pratiques qui permettra de préserver, à la fois, les intérêts des services de trésor public et ceux des contribuables.

Slim Besbès, ministre conseiller auprès du chef de gouvernement, qui intervenait en ouverture du séminaire, a nié que le prêt à titre de précaution, accordé le 7 juin, par le FMI, à la Tunisie, soit conditionné par la réforme fiscale, initiée par le gouvernement de transition.

M. Besbès a déclaré que cette réforme s'inscrit, plutôt, dans le cadre de la poursuite de la phase de transition. «Elle ouvre la voie à la mise en place d'un nouveau schéma de développement», qui «garantit un taux de croissance raisonnable et assure l'équilibre et l'équité entre les différentes régions et catégories sociales», a-t-il encore expliqué.

En réponse aux interrogations des participants à cette rencontre, il a expliqué que le nouveau système fiscal veillera à mettre fin aux abus et aux disfonctionnements hérités de l'ancien régime.

D'après lui, la conjoncture économique mondiale a empêché la mise en oeuvre de «mesures révolutionnaires», telles que l'annulation du régime forfaitaire et la révision du système de subvention.

I. B. (avec Tap).