Lundi 25 Octobre 2021

Kapitalis, le portail d'informations sur la Tunisie et le Maghreb Arabe

Accueil | kapital | Tunisie-Agriculture: 50 à 70% des cultures du poirier ravagés par le feu bactérien

Tunisie-Agriculture: 50 à 70% des cultures du poirier ravagés par le feu bactérien

26

juin

2013

à 13:13

feu bacterien 6 26L'organisation des agriculteurs confirme ce que Kapitalis affirmait dans un article publié le 3 juin, ''Tunisie-Agriculture : Les arbres fruitiers touchés par une bactérie très contagieuse''. Du côté du ministère de l'Agriculture, silence radio...

Le feu bactérien, l'une des plus dangereuses maladies du poirier, a ravagé entre 5.000 et 6.000 hectares sur un total de 8.400 hectares de terrains consacrés à la culture du poirier, soit 50 à 70% et ce, à fin Mai 2013, a déclaré Safouene Mghirbi, sous directeur à l'Union régionale de l'agriculture et de la pêche (Utap) à Manouba, dans un entretien à l'agence Tap,.

Les régions de Manouba et Mornag (gouvernorat de Ben Arous) ont été le plus affectées par ce fléau, a encore ajouté le responsable, lors d'un atelier de travail organisé, mardi, à Tunis sur «le feu bactérien et son impact sur l'arboriculture fruitière». Et d'ajouter que ces pertes sont estimées à plus de 3.000 hectares dans la région de Manouba et 900 hectares à Ben Arous.

Le responsable a rappelé que le feu bactérien est apparu au 19e siècle aux Etats unis d'Amérique puis, en Europe et en Afrique du Nord pour arriver en Tunisie en 2011, à travers le transfert illégal de plants depuis l'Algérie. Et d'ajouter que les conditions climatiques dans le pays ont contribué à la propagation de cette maladie.

Le feu bactérien est une bactérie qui se propage rapidement et se reproduit dans des conditions climatiques difficiles (des températures variant entre 15 et 25 degrés et un taux d'humidité qui dépasse les 70%).

Les représentants des Unions régionales de l'agriculture dans le pays ont appelé à engager rapidement les mesures nécessaires pour lutter contre le feu bactérien, qui figure parmi les maladies les plus dangereuses et contagieuses, via l'octroi de primes directes aux agriculteurs afin de leur permettre de déplanter les arbres infectés. Ils ont en outre appelé à organiser des sessions de formation au profit des techniciens spécialisés dans le contrôle des plantes et d'autoriser l'importation de traitements permettant de limiter la propagation de la maladie ainsi que la création d'un fonds qui dédommagera les agriculteurs en cas de catastrophe.

Cette maladie brûle les feuilles et les fleurs des arbres et aucun traitement ne permet dans ce cas, d'éviter la perte des fruits.

Les fleurs et les feuilles des bouquets floraux de l'arbre infecté flétrissent et noircissent. En cas de fortes attaques, la maladie peut rapidement provoquer la mort de l'arbre.

I. B. (avec Tap).

     

Contact Pub

Si vous voulez communiquer sur Kapitalis.com veuillez nous envoyer un mail sur l'adresse suivante Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. . Notre équipe marketing se chargera de vous contacter. Consultez ici  nos dernières statistiques d'audience

leftAdresse: Résidence Omrane 11, Appartement D13 - El Gazella 2038 , Tunisie.
Tél - Fax: (+216)70.935.882 
Email: kapitalis.comCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Directeur : Ridha Kefi
Rédacteur en chef : Zohra Abid