Jeudi 18 Avril 2019

Kapitalis, le portail d'informations sur la Tunisie et le Maghreb Arabe

Accueil | Culture | Whatever Saloon fermé par décision du gouverneur de Tunis

Whatever Saloon fermé par décision du gouverneur de Tunis

21

mai

2015

à 19:08

Wathever Saloon Banniere

Après Mass'Art, un nouvel espace culturel, Whatever Saloon, vient d'être fermé à Tunis par décision administrative. Son propriétaire parle d'«acharnement contre la culture».

Par Fawz Ben Ali

Whatever Saloon est un café à vocation culturelle qui a ouvert il y a à peu près deux ans au cœur du centre-ville de Tunis. Grâce à une décoration originale, une ambiance décontractée, et un programme artistique varié, il a su attirer une clientèle qui lui est restée fidèle.

L'espace est dédié avant tout à la culture locale underground et à la promotion des jeunes artistes. Il propose des activités artistiques très variées tels que les concerts, les projections de films, les pièces de théâtre ou les expositions.

Le Whatever Saloon, plus connu sous le nom «Café Ellouh», a annoncé sa fermeture, le 20 mai 2015, sur sa page Facebook officielle. Une nouvelle qui a suscité de vives réactions chez ses habitués. Ces derniers n'ont pas manqué d'exprimer leur déception, leur incompréhension, mais surtout leur soutien aux propriétaires du lieu.

Les gérants du Whatever ont manifesté leur indignation suite à la décision du gouverneur qu'ils ont jugée injuste. Pourtant, les raisons justifiant la fermeture ne manquent pas. Il se trouve que le lieu est en infraction avec le cahier des charges des commerces de cafés: il manque d'aération et de lumière et ne dispose pas d'extincteur d'incendie.

Wathever Saloon

Ces motifs sont apparents, estime le propriétaire. Car, cette décision qui arrive seulement après quelques semaines de la fermeture d'un autre espace, Mass'Art, laisse penser à un acharnement contre les espaces culturels privés. C'est, en tout cas, ce que prétendent les hommes de culture.

Reste que les responsables de Whatever Saloon auraient peut-être été mieux inspirés de respecter les règlements et de se conformer aux normes. Ils auraient évité les affres d'une fermeture intempestive qui intervient au moment où leur espace culturel commençait à peine à prendre son envol et à faire parler de lui. On imagine mal en effet les autorités aller jusqu'à fermer un café à vocation culturelle si celui-ci était irréprochable de tous points de vue : sécurité, hygiène, etc.

     

Contact Pub

Si vous voulez communiquer sur Kapitalis.com veuillez nous envoyer un mail sur l'adresse suivante Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. . Notre équipe marketing se chargera de vous contacter. Consultez ici  nos dernières statistiques d'audience

leftAdresse: Résidence Omrane 11, Appartement D13 - El Gazella 2038 , Tunisie.
Tél - Fax: (+216)70.935.882 
Email: kapitalis.comCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Directeur : Ridha Kefi
Rédacteur en chef : Zohra Abid