Menu Style

Cpanel

Mardi 21 Octobre 2014

Kapitalis, le portail d'informations sur la Tunisie et le Maghreb Arabe

Accueil | Afkar (2) | Tribune : Lettre ouverte à ma fille... Amina

Tribune : Lettre ouverte à ma fille... Amina

6

juin

2013

à 15:12

Se dénuder en public n'a jamais fait avancer une quelconque cause et certainement pas celle des femmes. Pas plus que se couvrir entièrement... Deux postures qui déchirent la société qu'on est supposé réformer.

Par Aida Bouchadakh*

 

Amina,

Votre nom fait référence au prénom de la mère du prophète Mohamed que la paix et bénédictions soient sur lui.

D'un point de vue purement littéraire, il veut dire celle à qui on peut faire confiance, celle qui restitue le dépôt.

Et pourtant de par votre façon de faire, vous vous positionnez aux antipodes de la culture arabo-musulmane.

L'auto flagellation a du bon

Vous faites fi des codes éthiques les plus élémentaires comme si la société n'existait pas, comme si vous viviez toute seule sur terre, que tout est permis pourvu que pensiez que ça vous semble juste, que les autres n'ont qu'à faire avec.

C'est un peu court

Je reconnais là la fougue de la vingtaine, l'entêtement et l'esprit de contradiction, histoire d'exister...

Vous n'êtes au juste que le revers de la médaille de celles qui se couvrent entièrement...

Elles aussi exercent leur liberté absolue quitte à déchirer la société qu'elles sont supposées réformer.

Qu'est-ce donc le sens de la liberté?

Existe-t-elle dans l'absolu?

La vie en société n'est-elle pas faite de compromis?

Il est vrai que chacun est propriétaire de son propre corps, est-ce une raison de faire n'importe quoi?

Dans ce cas, la prostitution serait le summum de la liberté et l'usage de la drogue devrait être permis...

Se dénuder en public n'a jamais fait avancer une quelconque cause et certainement pas soutenir la cause féminine. Loin s'en faut...

Que diriez-vous si des hommes enlevaient leurs pantalons en public pour faire prévaloir leurs droits usurpés...

La société ne creuserait–elle pas sa propre tombe si elle ne devait pas fixer des limites aux libertés des uns et des autres.

Allons, allons, il est plus que temps de se comporter en adulte responsable.

La tolérance a des limites et l'intelligent est celui qui est capable de discernement.

Quant aux pseudos révolutionnaires, ils ne peuvent que nous mener au chaos.

L'enfer c'est les autres n'est-ce pas?

Et si on se remettait en cause... ça nous avancerait.

* Nationale Suisse (comptabilité générale), Bruxelles, Belgique.

   
leftAdresse: Résidence Omrane 11, Appartement D13 - El Gazella 2038 , Tunisie.
Tél - Fax: (+216)70.935.882 
Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Directeur : Ridha Kefi
Rédacteur en chef : Zohra Abid

Contact Pub

Si vous voulez communiquer sur Kapitalis.com veuillez nous envoyer un mail sur l'adresse suivante Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. . Notre équipe marketing se chargera de vous contacter. Consultez ici  nos dernières statistiques d'audience